Divers

Impact du coronavirus sur le secteur culturel

La culture constitue près de 2,3 % des revenus de l’économie de la France. Cette pandémie qui a entraîné le confinement de la population à causer beaucoup de pertes financières dans ce secteur.

Impact de la crise sur les revenus financiers du secteur culturel

Le domaine culturel à elle seule nourrissait 635 700 personnes chaque année. L’effet de la crise n’est pas le même au niveau des musées, théâtre ou site touristique. De même, les pertes se font plus remarquer avec les organisateurs des spectacles. Soit 72 % des revenues engendré par ce domaine ont diminué. Le patrimoine culturel quant à lui voit sa cote de rentabilité réduire de 36 %. La fermeture des frontières a causé la fermeture des centres d’exposition des œuvres d’art.
Ces derniers ne fonctionnant plus à plein régime ont du mal à assurer leurs rentabilités habituelles. Ainsi, l’architecture et les arts visuels voient leurs rendements diminuer respectivement de 28 et 31 %. D’une manière générale, par rapport à 2019 cette crise a entraîné la perte de 22,3 milliards d’euros de revenus en 2020. Un chiffre plus au moins alarmant qui représente le quart de son chiffre d’affaires annuel.

Analyse des secteurs activités touchés par la crise dans le secteur culturel

Les jeux vidéo et les plateformes de streaming ont subi une légère montée de leurs activités. Cela est dû au confinement forcé de la population. Au début du confinement on observe une baisse des activités dans les bibliothèques, librairie, musique enregistrée, ventes aux enchères. Le déconfinement progressif apporte un nouveau ouf dans ces différents secteurs. Les effets de la crise sont attendus sur la durée dans le domaine architectural, les éditions musicales et les fouilles archéologiques.
Dans le domaine de la culture, 6 autres secteurs auront une reprise lente des activités à la fin de cette crise. Il s’agit des spectacles vivants, galerie, création artistique dans le secteur des arts plastiques. Le cinéma, les restaurants du patrimoine, les musées et MH sont aussi concerné. Le déconfinement progressif a permis la réouverture de ces salles pour l’épanouissement des amoureux de la culture. La crise financière dans ce domaine c’est accentué entre les mois de mars à août. Elle a atteint jusqu’à 60 % des pertes.