Divers

Comparaison de deux vaccins américains anti-covid : Pfizer et Moderna

Deux vaccins américains caracolent en tête de la course à la recherche mondiale de solution vaccinale contre la COVID-19. Pfizer et Moderna ont opté pour la technologie de l’ARN Messager. Quels sont les autres points communs de ces deux vaccins et quelles sont éventuellement leurs différences ?

Quels sont les points communs entre Moderna et Pfizer ?


Les deux vaccins sont élaborés suivant la méthode de l’ARN Messager. Cette technique permet en fait d’élaborer d’importantes doses de vaccins sans trop dépenser. Moderna et Pfizer utilisent un même ARN Messager qui est chargé de décrypter la protéine S du SARS-COV-2. Même si les techniques pour fabriquer l’ARN Messager ne sont pas les mêmes pour Moderna et Pfizer il n’en demeure pas moins que les résultats escomptés de ces molécules fabriquées sont les mêmes aussi bien pour Pfizer que pour Moderna. Les ARN Messager ont une protection constituée de gouttelettes microscopiques de lipides. Elles permettent de retarder la détérioration précoce des ARN et facilitent leur pénétration dans les cellules. Les deux vaccins présentent chez les patients les mêmes types d’effets secondaires.

Quelles sont les différences entre ces deux vaccins ?


Les différences au niveau des deux vaccins se trouvent au niveau de leur efficacité. Tandis que chez Moderna l’efficacité constatée est de 94,1 %, chez Pfizer elle est en revanche de 95 %.
La logistique de Moderna est moins contraignante que celle de Pfizer. En effet les doses de Moderna peuvent être conservées à une température de -20 degrés. En revanche pour Pfizer, il faut une température de -71 degrés pour la conservation.

En somme, Pfizer semble être un peu en avance en termes d’efficacité sur Moderna. Cette efficacité est remarquable surtout chez les personnes âgées de plus de 65 ans. Ces personnes sont les plus vulnérables et sont celles qui développent le plus les formes chroniques de la maladie.