Divers

Comment fonctionne un compte en comptabilité

La gestion financière d’une entreprise est régie par des comptes. Le fonctionnement de ces derniers nécessite l’utilisation de plusieurs de paramètres. Comment fonctionnent ces différents comptes en réalité ? Quels sont les différents types de comptes qu’il peut y avoir dans une entreprise ?

Un compte en comptabilité varie selon la ressource et l’emploi

En général, le compte d’une entreprise est présenté sur deux axes. On parle du débit et du crédit. Un compte est dit créditeur lorsque l’argent enregistré entre dans sa comptabilité. Il est dit débiteur quand il sort de l’argent de sa caisse. Le fonctionnement d’un compte varie suivant l’emploi et les ressources. L’emploi caractérise le compte débiteur et c’est un actif. Il compte les emplois permanents, les temporaires et les pertes.
Dans les emplois permanents, on retrouve les terrains, les immeubles. Les temporaires sont des créances et les disponibilités. Les ressources quant à eux, sont des profits résultants bénéficiaires caractérisant le compte créditeur. Ce dernier est aussi subdivisé en trois parties. Parmi les ressources permanentes, il y a ceux fournis par l’exploitant. Les ressources temporaires sont des crédits accordés au fournisseur.

Le bilan comptable et le compte de charge sont les comptes qu’on retrouve en comptabilité

Le bilan est un état financier de synthèse. Il décrit séparément les éléments de l’actif et du passif d’une entité à une date donnée. Le bilan comptable comprend deux grandes parties. L’actif à gauche comprenant trois grandes masses auxquels s’ajoute l’écart de conversion-actif (perte de change). Il comprend l’actif immobilisé (compte de classe 2). L’actif circulant (stock et créance). Le trésorerie actif (banque, caisse, CCP, titre de placement). Ils sont placés par ordre de liquidité croissante. La deuxième partie du bilan comptable est le passif à droite.
Tout comme l’actif, il comporte trois grandes masses ajoutées à l’état de conversion-passif. Les ressources stables (capitaux propres, dettes financières). Passif circulant (dettes à moins d’un an). Trésorerie passif (découverts). L’écart de conversion-passif (dont le gain probable de change). Ils sont classés par ordre d’exigibilités croissantes. Les comptes de charge de la comptabilité sont les comptes de la classe six et huit impaire. Dans la classe six, on a les comptes de 60 à 69 dans le plan comptable. Ceux de la classe huit impaire comportent les comptes 81, 83, 85, 87, 89 du plan comptable.